Défi « 1001 perles »


Cet été, une amie me dit « ça pourrait être sympa de se lancer des défis coutures : chacune coud sa version du même modèle, avec une date butoir » . Et voilà, c’est parti !

Bon, normalement, c’était pour hier, mais aucune de nous n’était prête. Personnellement, j’ai enchaîné les bêtises et perdu énormément de temps alors que le modèle est vraiment très bien expliqué, même dans la versions des instructions résumées. C’est la première fois que je couds un patron d’Ivanne S et je comprends les fans de la première heure : tout est limpide.

J’ai choisi la version D, avec ses plis tulipe. Et comme je ne repasse pas, j’ai surpiqué les plis pour qu’ils gardent leur forme. J’ai hésité à remplacer le dos élastiqué par une fermeture, mais finalement la flemme a fait que je n’ai pas modifié. Et côté confort, ce n’est pas si mal !

Vous avez le droit de vous moquer de ma tête, la semaine n’a pas été facile facile.

Quelques détails :

Jean fin Coupons de Saint-Pierre, wax Beautiful Ethnic Mind, passepoil maison, biais

Vu le temps que j’ai passé à découdre et recoudre toutes mes bêtises (erreur de coupe, couture d’épingles à nourrice, élastique qui s’échappe, et j’en passe…) je vais la porter, je vous le dis ! (pour info, je ne mets jamais de jupe courte)

J’espère pouvoir vous montrer les versions de Julie, Camille, Valérie et Théa très vite.


Édit de 21h10, voici la version de Julie :

J’attends l’autorisation de Camille pour vous montrer la sienne. Valérie n’a pas fini de se battre avec la sienne et Théa a déclaré forfait.

21h35, voici celle de Camille :


Cette semaine, je mets enfin au propre le patron du doudou mange-soucis (toujours au dernier moment…), parce que samedi, grâce à Julie :

Bon après-midi !

(moi, je vais crâner en jupe à un concert)

Publicités

Maxijupe réversible V3 et tatouage


Ou le projet qui aurait dû rouler mais s’est transformé en projet boulet…

Je vous avais montré le premier prototype, puis le second, cette dernière version aurait dû être rapide et mieux aboutie. Il n’en est rien !

La copine pour qui je l’ai cousue m’a fourni les magnifiques tissus. Au moment du repassage, je me suis rendu compte qu’un des deux avait un accroc. Vu le métrage, ce n’était pas un problème, il suffisait de couper dans l’autre moitié du tissu. Croyez-le ou non, même en faisant attention, je me suis plantée. Premier problème, première solution : rafistoler et fermer la jupe dans l’autre sens pour que l’accroc soit caché.

Le tissu de la ceinture est un tissu de bonne qualité et extensible. Il m’a semblé intéressant de garder le côté extensible pour ajuster encore mieux qu’avec les pressions, je n’ai donc pas mis de triplure (contrairement à la V2). Deuxième erreur : les pressions métal (partie du dessous) sont sorties du tissu au premier déboutonnage… Il a donc fallu sortir les 16 pressions, découdre la surpiqûre du haut de la jupe, intercaler un tissu non extensible fixé avec du thermocollant. J’espère que ça tiendra, mais je n’en suis pas certaine…

Voilà. Si ça ne tient pas, il faudra refaire la ceinture avec un tissu non extensible.

Et comme cette cousette est une partie d’un troc, il faut que je vous dévoile l’autre partie du troc. Marianne a fait tout le travail préparatoire pour mon tatouage (oui, pour mes 40 ans, je me suis offert un tatouage 😊). Elle a pris le temps d’écouter mes envies et a réussi à comprendre et dessiner exactement ce que je voulais. Merci beaucoup ! Je suis allée voir le tatoueur avec ses 2 propositions de dessins qu’il a modifié (un peu trop au départ, d’ailleurs !). Et voici le résultat (beaucoup moins délicat et détaillé que les dessins de Marianne) :

Arbre magique, arbre de vie, arbre à palabres, arbre pharmacien, arbre à l’envers… Le baobab est aussi l’arbre au pied duquel on résout les conflits. Et c’est aussi un merveilleux souvenir de notre voyage en Tanzanie.
Pour en savoir davantage : un article intéressant.

Bonne journée !

Maxi jupe réversible V2


Après un premier test, voici la deuxième version. Un tout petit peu moins longue (3 cm de moins), des pressions métalliques, des « coins » arrondis.

Les 2 faces de la ceinture sont en lin, les 2 faces de la jupe en tissus africains ramenés de Tanzanie. Les couleurs ne ressortent pas correctement, vivement que le soleil revienne !

Comme je n’ai pas trouvé de pressions métalliques « jolies » des 2 côtés, j’ai pris une partie entre les 2 faces de la ceinture qui a été triplée, pour plus de solidité.

Bonne soirée.

Jupe longue réversible


Voilà un prototype terminé hier. Dans le cadre d’un troc, une collègue m’a demandé s’il était possible de lui coudre une jupe longue avec un tissu qu’une amie lui a ramené d’Afrique du Sud. Elle a une jupe réversible à pression de la marque PACAP qui lui plaît beaucoup : la taille adaptable est pratique et le côté 2 en 1 très sympa.
Hop ! Hop ! Hop ! C’est parti : on reprend le principe de sa jupe, mais version looongue.


Tissus des « ceintures » : recyclage de vieux pantalons
Tissus des jupes : tissu léger de mon stock
(déstockage Lutin Factory avant fermeture, si je me souviens bien)
Pressions résine

 

La prochaine sera en wax, pour vérifier le « tombé » avec un tissu plus épais que pour ce prototype, et avec des pressions en métal. D’ailleurs, si vous savez où trouver des pressions dont les 2 faces soient jolies, ça m’intéresse.

Si vous avez envie d’essayer, il y a un tuto ici. Personnellement, je n’ai pas utilisé tout à fait les mêmes mesures : ma ceinture est un peu plus étroite.

Bon après-midi.

%d blogueurs aiment cette page :