Mon Béryl, d’Histoire de Coudre


Et voilà, encore plus de 3 mois sans rien publier… Et si je profitais un peu du mois d’août pour me remettre à coudre et bidouiller, et par conséquent pour réveiller ce blog si prompt à l’endormissement ?

Début mai, Histoire de Coudre présentait son nouveau patron : le top Béryl. Elle lançait à l’occasion un concours auquel je pensais participer. Des fois, j’oublie qu’il y a des mois très chargés où le temps manque cruellement, quand on est instit… Bref, les tissus étaient coupés au moment de la date butoir (1er juin)  mais je n’ai pas trouvé le temps de les assembler, malgré un délai de quelques jours supplémentaires.
Les vacances sont enfin arrivées, tout s’est bousculé. Puis je m’y suis enfin remise, juste avant de partir passer une semaine dans le Gard avec des amis. Me voici de retour et j’ai enfin fini mon Béryl !

IMG_6659redim

IMG_6657redim     IMG_6658redim

IMG_6660redim

Jersey sorti tour droit de mon armoire à tissus (peut-être Fleur de Tissu ou Mamzelle Fourmi pour celui de devant)

Bon, comme vous êtes sympas, vous ne remarquez pas que j’ai pris du poids : qui a dit qu’en été on ne mangeait que des crudités ? (je ne remercie pas les copains qui avaient préparé de super bons petits plats et m’ont forcée à boire la semaine dernière)

Il est facile à coudre, ce qui ne l’empêche pas d’avoir des petits détails originaux : la couture d’épaule décalée vers l’avant, les plis et le col bénitier. Si ce patron vous plaît, vous pouvez le commander pour 0,01€ (oui oui !) sur la boutique d’Histoire de Coudre.

Entre temps est sorti un autre patron de top gratuit, cette fois chez Gasparine : Miss Calypso. Il vous tente ? Et puis cela fait au moins 2 ans que je dois me coudre une Datura de Deer & Doe… Mais demain, c’est tout autre chose que je vous montrerai 😉

Bonne fin de journée.

Publicités

Art Cousu : mon Gustav(e)


Il y a quelques temps, je découvrais le Concours Art Cousu, lancé par Thread ans Needles. Et un thème comme celui-ci, ça me parle. Très vite, j’ai pensé à ce sarouel Gustave qui était sur ma « to-do-list » depuis la sortie du livre Sarouels, de Valérie Roy alias Parfum du Ciel. Donc depuis mai 2012… Et pourquoi je ne m’y m’étais pas ? Parce que j’avais encore cet espoir (fou ?) de perdre les kilos accumulés pendant mes grossesses.

J’avais tous les tissus depuis tout ce temps : du jean, plutôt fin, et un coton Ghastlies de la mort-qui-tue-grave. Bon sauf qu’Alexander Henry n’est pas encore reconnu comme un artiste, hein ! Alors j’ai eu envie d’un tissu représentant l’arbre de vie de Gustav Klimt (de toute façon, ce patron et ce peintre étaient fait pour se rencontrer, non ?). Mais impossible d’en dégoter. Un tableau moins connu sur le thème de la maternité me plaît aussi énormément, mais là, je pense qu’aucun tissu n’a jamais existé. Alors je me suis rabattue sur le baiser. Le coupon n’étant pas assez grand pour couvrir tout le pan du pantalon, j’ai craqué pour d’autres tissus à marier avec (comment ça, toutes les excuses sont valables ?). Oui, je sais, il y avait aussi la possibilité de faire moi-même mon arbre de vie en appliqués mais ça, je ne me le suis pas senti du tout du tout. Une autre fois, peut-être, quand je serai devenue grande.

Bon, assez papoté, je vous le montre :

IMG_3245redim

    IMG_3244redim        IMG_3246redim

Et là, je vous entends pouffer derrière votre écran… Oui, j’ai toujours 8 kilos à perdre, non, je n’ai jamais été photogénique, et en plus, mon homme en tant que photographe et ben ça n’aide pas vraiment (vous ne lui dîtes pas, hein ?). Extrait de notre courte séance photo : « allez, bouge ! bon, de toute façon, j’imagine que tu veux pas ta tête, juste le pantalon, ça ira, non ? ».

Pour mieux voir :

IMG_3249redim         2014-11-15 14.24.48redim

En vrai, les deux jambes mesurent la même longueur, contrairement aux apparences.

IMG_3251redim

La poche prise dans la couture du côté gauche et le nœud pour fermer le pantalon qui se porte façon pantalon thaï.

2014-11-03 22.15.07redim       2014-11-03 22.15.33redim

Les surpiqûres (toutes les coutures d’assemblage sont surpiquées à l’aiguille jumelée, avec un fil jaune et un fil vert).

2014-11-03 22.16.58redim

Une vue de l’envers : y a pas à dire, l’assemblage à la surjeteuse entièrement surpiqué, c’est propre !
(vous entendez le brin d’autosatisfaction, là ?)

Les 3 différents cotons à motif viennent de Spoonflower. Pour le jean, je ne suis pas certaine, mais il me semble que c’était les Coupons de Saint-Pierre.
Le patron est celui du sarouel Gustave, issu de ce livre. Je l’ai juste rallongé. Et je dis vraiment un double merci à Valérie alias Parfum du Ciel, parce que c’est en partie grâce à son premier livre que je me suis décidée à acheter ma machine à coudre il y a 4 ans.
Merci aussi à Cathy alias Auréole, sur FB, dont les créations « patchées » m’ont inspirée et à qui j’ai beaucoup pensé en cousant ce pantalon. Si jamais je pouvais avoir le quart de la moitié du huitième de son talent !

Que dire de plus ? Je ne gagnerai aucun lot à ce concours : il y a trop de couturières talentueuses sur Thread and Needles. Mais j’y ai gagné un pantalon super confortable qui me plaît beaucoup malgré ma morphologie d’œuf Kinder (et pour tout avouer, je n’en ai pas que la morpho : brune à l’extérieur et blonde à l’intérieur !).

Voilà, je crois que c’est tout ! Ah non, il faut que je vous avoue un truc : il n’est pas tout à fait terminé, l’aiguille double a cassé juste avant la couture du second ourlet (je crois qu’elle n’a pas aimé que je lui demande de coudre la jointure de l’élastique de la première cheville…). J’ai donc fait du provisoire pour pouvoir prendre les photos et je surpiquerai en bicolore comme tout le reste dès que je recevrai la nouvelle aiguille (j’en avais une avec un écartement de 4 mm en réserve, mais pas de 2 mm).

Bonne soirée !

Et si je m’habillais ?


Quand j’ai feuilleté le dernier Burda, ce modèle m’a tapé dans l’œil : j’aime les vêtements asymétriques. Mon armoire à tissus déborde, c’était l’occasion de commencer à la vider (un tout petit peu).

Première étape, décalquer les différentes pièces. Quand on sait qu’une planche Burda, ça ressemble à ça, on appréhende un chouilla (mon homme qui passait par là s’est exclamé « mais c’est quoi ce truc ?!!?! »).
81162356_o
Heureusement, pour ce modèle, il n’y a que 3 pièces à décalquer !

Comme souvent, j’ai fait un peu à ma sauce. Voici mes modifications :

  • le dos est normalement en 2 pièces (sans doute pour limiter la longueur de tissu nécessaire), je l’ai fait en une seule
  • j’ai choisi d’ajouter un biais pour souligner les découpes devant, du coup, j’en ai aussi mis au bas des manches (rien de difficile : il suffit de ne pas mettre les marges de coutures à ces endroits).

Assemblage à la surjeteuse parce que c’est trop pratique et que les finitions intérieures sont propres. Mais ça m’a valu une belle frayeur lors du montage de la première manche : le tissu étant très extensible, un pli s’est formé sans que je m’en rende compte, j’ai bien cru que j’avais coupé un bout de la manche. Mais non, le tissu était pris (et bien pris) dans la couture mais le couteau ne l’avait pas touché (il s’en était fallu d’un cheveu).

Et une fois terminé, une question m’a soudain fait pâlir : avais-je lavé ce tissu avant de le ranger ? Après un lavage à la main, la réponse est catégoriquement non : une fois lavé, le tissu gauffre alors qu’il ne le faisait pas avant lavage. Quelle étourderie, une fois de plus ! Plus qu’à espérer qu’il ne rétrécisse pas au premier lavage en machine… Sinon, il me faudra me mettre au régime (ce qui ne serait pas une mauvaise chose,si on considère mes kilos en trop).

Haut Burda avril 2014 - Fleur de tissu redimTissu Fleur de Tissu
Biais Liberty Mitsi gris clair

 

Et il se trouve que Fleur de Tissu (dont je vous avais déjà parlé ici) organise un concours pour gagner des bons d’achat de 75€ et 100€ dans leur boutique, alors si cette tunique (que Burda appelle d’ailleurs chemisier) vous plaît, un p’tit « j’aime » juste là. Merci à celles qui le feront (et puis vous pouvez aussi « liker » d’autres réalisations ;-)).

Bonne soirée.
(un jour, je saurai écrire sans mettre des parenthèses partout… ou pas !)

*Hors Série Coudre c’est facile n°6 : « Vêtements confortables à réaliser en une journée »


Il est en kiosque depuis quelques semaines. C’est la traduction du Pochee n°13 (printemps 2012).

Voici son sommaire :

  • Mon tissu préféré me protège du soleil !
    Capeline
  • Collection de motifs tout mignons faits main
  • Vêtements confortables réalisés en une journée
    Légèreté et fraîcheur
  • Leçon de couture
    Tunique à encolure volantée, Tunique cache-cœur, Tunique à manches ballon, Blouse style poncho
  • Moments de douceur grâce au « fait main »
    proposé par « Chou chou de maman »
  • Sacs en toile de voile
    Réalisez ces sacs solides, à utiliser tous les jours
  • J’adore le style ancien !
    Couture, petites broderies et motifs crochetés…
  • Ma machine à coudre et moi !
    Mayumi Kida, Ikue Watanabe, Kyoko Inaba
  • Outil-déco pour la couture
    Mignon et pratique !
  • Sur le thème marin
    Rayures, pois et dentelle
  • Pour toute la famille !
    Coupes semblables pour vêtements différents…
  • Robes et tuniques à plis
    réalisées dans des tissus printanniers de chez « CHECK & STRIPE »
  • Veste longue à plis et nervures
    Couture facile à la surjeteuse
  • Accessoires « kawaii » pour enfants
    Tissus aux motifs trop mignons !
  • L’uniforme des écolières japonaises
      Maman, je veux cette tenue !
  • Dongdaemum Shopping complexe
    Le paradis des amateurs de loisirs créatifs !
  • Les explications

Patrons, en tailles réelles, donnés dans l’encart.
Comme d’habitude, des “leçons de couture” pas-à-pas pour certains modèles, un vêtement entièrement confectionné à la surjeteuse (qui ne me botte pas du tout cette fois…).
La formule reste la même : 104 pages “à la japonaise” donc une jolie présentation, des explications claires accompagnées du plan de coupe et de nombreux schémas.

Honnêtement, au premier feuilletage, j’ai été déçue : quand on a les précédents numéros et/ou des livres de patrons japonais, on retrouve toujours le même type de modèles. Mais en y regardant de plus près, j’y ai quand même découvert de jolis modèles que je coudrai peut-être quand j’aurai le temps, dans une autre vie.

Vous pouvez en feuilleter une partie ici.
Si vous ne le trouvez pas chez votre marchand de journaux, vous pouvez le commander directement aux Editions de Saxe.

Bon après-midi.

* »Hors série Coudre c’est facile n°5 : Des vêtements charmants et féminins »


Je suis tellement en retard pour vous le présenter que je ne sais même pas s’il est encore en kiosque…
C’est la traduction du Pochee n°12 (automne 2011).

Voici son sommaire :

  • Des vêtements charmants et féminins
    pour tous les jours !
  • Leçon de couture
    Robe-tunique réversible
  • Un look raffiné pour une cérémonie
    Pour une occasion spéciale !
  • Vêtements discrètement féminins
    Proposés par Yuki Araki
  • Vêtements pour filles
    Tailles 130 à 150 (10 à 14 ans)
  • Le style « montagne »
    Etre au chaud pour passer un hiver confortable
  • Coudre avec plus de plaisir encore !
    par Megumi Aoki
  • « Envie de Liberty ? »
    15 idées pour en profiter !
  • Tenues assorties et coquettes
    Pour petits et grands
  • Vêtements et accessoires, tout en chaleur
    Fausse fourrure et tissu jacquard
  • Ma machine à coudre & moi !
    Kumiko Murakami, Sachiko Mori, Tomoko Ishizuka
  • Vestes et manteaux charmants
  • Accessoires de couture
    réalisés en matériaux de récup’
  • Robes assorties en Liberty
    Pour les mamans et leur petite fille
  • T-shirt à manches volantées, au style décontracté & féminin
    A la surjeteuse, tout devient plus facile !
  • Les explications

Patrons, en tailles réelles, donnés dans l’encart.
Comme dans les derniers numéros, des “leçons de couture” pas-à-pas pour certains modèles. Une fois de plus, un vêtement entièrement confectionné à la surjeteuse.
Bref, comme d’habitude, 104 pages “à la japonaise” : une jolie présentation, des explications claires accompagnées du plan de coupe et de nombreux schémas.

Vous pouvez en feuilleter une partie ici.
Si vous ne le trouvez plus chez votre marchand de journaux, vous pouvez le commander directement aux Editions de Saxe.

* La couture, secrets de fabrication


TITRE : « La couture, secrets de fabrication »
SOUS-TITRE : 15 projets à coudre pour adultes et enfants
AUTEUR : Marie GAUTHIER alias Aime comme Marie
ÉDITEUR : Hachette Loisirs
COLLECTION : Mes Carnets du fil
ANNÉE DE PARUTION : 2011

FORMAT : 18 x 26 cm ; couverture souple à rabats
NOMBRE DE PAGES : 80

SOMMAIRE :
Aime comme Marie
Mes secrets de fabrication

  • La boîte à couture
  • La machine à coudre
  • Le matériel complémentaire
  • Reproduire un patron
  • Préparer le tissu avant de le couper
  • Couper les pièces d’un patron
  • Assembler deux pièces de tissu
  • Ouvrir les coutures
  • Surpiquer
  • Coudre un angle droit
  • Coudre en rond
  • Poser un biais
  • Poser un passepoil
  • Poser une fermeture éclair

Mes projets

  • Le cabas de fille
  • La pochette de voyage
  • Le plaid aux étoiles
  • Le sac à bidule
  • Le range-aiguilles « Made in Marie »
  • La jolie jupe
  • La ceinture multitour
  • La cape de pluie
  • Le coussin-traversin
  • La housse d’ordinateur
  • Mon premier cartable
  • Le porte-monnaie
  • Le vanity
  • Les ballons pour la maison

Mes explications
Remerciements

DESCRIPTION :
Pour chaque projet, on trouve :

  • le niveau de difficulté
  • une description
  • la liste du matériel
  • ce que [Marie] aime
  • les dimensions

Les explications sont découpées en plusieurs parties :

  • la liste des fournitures (reprise de la liste du matériel)
  • les pièces à couper (après avoir reproduit les formes à la bonne taille)
  • la marche à suivre illustrée de schémas
  • des astuces

 J’AIME :

  • parfait pour débuter : simple (mais pas simpliste) et clair
  • les modèles proposés sont sympas

 JE N’AIME PAS :

  • en couverture on nous annonce 15 projets, je n’en ai trouvé « que » 14 (honnêtement, ce n’est pas bien grave…)
  • certaines seront peut-être embêtées pour reproduire les formes

Pour vous le procurer, cliquez ICI

Projet 37/52 : Vêtement(s) + Défi Abécédaire : le N


Le thème de cette semaine est “vêtement(s)” :

f /8 ; 1/160 sec ; 46,0 mm ; ISO 400 ; retouche PicMonkey

Pour voir les autres participations, c’est par sur Vivre la Photo.
Le thème de la semaine prochaine est : “Orgueil“.

 

Passons maintenant au défi Abécédaire de Lilly Chouquette :

Nain, Navet, Nymphe, Nu, Nahel, Narval, Nounours…

Pour voir les autres lettres de mon abécédaire, c’est ici.
A la semaine prochaine pour le O.

Et je profite de cet article pour passer un rapide coup de fil à Bénédicte alias L’aiguille Etourdie (cliquez sur la photo pour en savoir davantage) :

Vous aviez déjà vu cette photo ici ou sur ma page FB.

Bon après-midi !

%d blogueurs aiment cette page :