Top Leaf


Défi « wax », je ne vous dirai pas la date butoir de départ : une fois de plus, je suis très en retard. Le patron est décalqué et découpé depuis fin avril, pour vous donner une idée…

Il s’agit du top Leaf, de Maison Fauve (anciennement « Dessine-moi un Patron »), réalisé dans un de mes tissus-trésors rapportés de Tanzanie.

Hier, jour de pluie, après-midi idéal pour coudre ! Une fois le tissu coupé, ça m’a semblé petit. Je me suis alors rendu compte que j’avais décalqué la taille 36. J’ai dû me croire mince, il y a 3 mois 🤔. OK, j’avoue : j’ai repris un peu de poids 😏. Du coup, c’est très (trop) ajusté.

Les explications sont claires, la réalisation facile. Par contre, le niveau de finitions ne m’a pas convaincue : quand on a testé une fois un patron Deer & Doe (la Datura, par exemple) ou Ivane S (la 1001 perles), on devient difficile. J’ai donc ajouté des surpiqûres partout. Et quand je dis partout, ça veut dire aussi à l’intérieur, pour rabattre les parties surfilées des parementures.

Autre légère modif : l’ajout de fentes sur les côtés. Là, je ne vous montrerai pas de gros plan parce que je ne suis pas satisfaite.

Hier en fin d’aprèm, ce top était presque fini : il manquait l’ourlet du bas et les boutonnières. Aujourd’hui, j’ai procrastiné une grande partie de la journée de peur de rater les boutonnières. J’avais oublié qu’à la machine à coudre, c’est un jeu d’enfant ; le plus délicat étant de les ouvrir. Et puis c’est tellement chouette une machine à coudre que ça coud même les boutons. Je crois que je n’avais jamais testé et j’adore !

Prochain défi, normalement, une robe portefeuille. Mais je ne sais pas quand je m’y mettrai : d’autres projets vont passer avant et surtout, on fait des travaux à la maison (enfin !).

Bonne soirée.

Ma Lipsi d’ado


Cette cousette doit dater des vacances de février, je l’ai portée pour la première fois aujourd’hui : trop courte, je n’osais pas… Mais avec un legging, ça passe.

C’est une Lipsi, patron de l’Usine à Bulle. J’ai opté pour la version courte, rallongée quand même de 3 centimètres. En jersey, donc pas de fermeture à glissière, juste un élastique dans la ceinture (qui est doublée). Il faudrait d’ailleurs que je découse pour raccourcir l’élastique.

La petite étoile en appliqué inversé devait être placée ailleurs, mais mon étourderie en a décidé autrement.

Le dernier défi (qui devait normalement être rendu fin avril) est un défi wax. Le patron est prêt, le tissu lavé, y’a plus qu’à… Le suivant sera une robe portefeuille. Vivement les vacances !

Bon après-midi.

Robe Lolita


Louis Antoinette Paris propose un nouveau défi #hacklamode.

Cette fois-ci, il s’agit d’un patron pour débutantes : la robe Lolita. J’ai choisi de la réaliser en jersey (qui doit venir de Fleur de Tissu, mais depuis le temps qu’il attendait dans mon armoire à tissus, je n’en suis pas certaine) et d’y apporter plusieurs modifications :

– patron dessiné avec les « pentes » d’épaules inversées pour avoir les coutures sur les côtés au lieu de devant et derrière,

– insertion d’une bande ceinture contrastée, hauts et jupe froncés

– assemblage du haut du devant en cache-cœur ; il m’a fallu ajouter un point pour le maintenir en place,

– réduction des emmanchures,

– allongement de la jupe

– ajout de fentes arrondies en bas

Ce que j’ai conservé : le départ d’un grand rectangle (par contre, j’ai 7 pièces au lieu de 2) et les plis sur les épaules.

Voilà ce que ça donne :

Il y a de très jolies participations, je sais que je ne remporterai aucun lot. Mais j’ai gagné une robe super confortable.

Bonne soirée.

Une Impatiente… patiente


[En ouvrant l’application, je viens de voir que ce blog a eu 9 ans il y a quelques jours.]

Après la jupe 1001 Perles, voici deuxième défi, à rendre normalement pendant les vacances de Noël (no comment). Cette fois-ci, il s’agissait donc de coudre l’Impatiente de MLM patrons.

Cousette facile et rapide (seulement 5 pièces) quand on ne coud pas la parementure envers contre endroit. Alors pourquoi ai-je tant traîné ? Je voulais utiliser du jersey de mon stock. Ces papillons me plaisaient beaucoup, mais c’est très chargé. Il fallait couper le motif, mais comment ? En changeant de couleur pour l’empiècement ? Pour les manches ? Pour les deux ? Bref, je n’étais pas convaincue… et je ne le suis toujours pas. Et quand j’ai peur d’être déçue, je procrastine.

Bien que ce soit une coupe ample, je la trouve très grande. Et on ne dirait pas, mais c’est la version manches 3/4. Pourtant, j’ai coupé du S. Je suis petite certes, mais pas super mince. Ce n’est pas grave : elle est très confortable, je la mettrai pour les cours de qi gong et de tai chi. Si je couds à nouveau ce modèle, je ferai comme si les marges de couture étaient comprises.

Demain, je m’attaque à la jupe Lipsi de L’usine à Bulle, défi à rendre pour fin février 😄.

Bonne soirée.

Edit du 8.03 : les jolies versions de Camille (qui avait fini dans les temps).

Mange-soucis V5


Chose promise chose due, Titouan a eu son doudou avale-tracas. Il voulait le même que celui de Sandro, avec les yeux de celui de Nahel. Moi qui déteste coudre plusieurs fois le même modèle…

L’intéressé est content, et moi aussi !

Julie a commencé à en coudre pour Siméon, le petit frère de Titouan. J’espère vous montrer le résultat demain. Et en même temps, elle teste le tuto 😉.

Bonne soirée.

Défi « 1001 perles »


Cet été, une amie me dit « ça pourrait être sympa de se lancer des défis coutures : chacune coud sa version du même modèle, avec une date butoir » . Et voilà, c’est parti !

Bon, normalement, c’était pour hier, mais aucune de nous n’était prête. Personnellement, j’ai enchaîné les bêtises et perdu énormément de temps alors que le modèle est vraiment très bien expliqué, même dans la versions des instructions résumées. C’est la première fois que je couds un patron d’Ivanne S et je comprends les fans de la première heure : tout est limpide.

J’ai choisi la version D, avec ses plis tulipe. Et comme je ne repasse pas, j’ai surpiqué les plis pour qu’ils gardent leur forme. J’ai hésité à remplacer le dos élastiqué par une fermeture, mais finalement la flemme a fait que je n’ai pas modifié. Et côté confort, ce n’est pas si mal !

Vous avez le droit de vous moquer de ma tête, la semaine n’a pas été facile facile.

Quelques détails :

Jean fin Coupons de Saint-Pierre, wax Beautiful Ethnic Mind, passepoil maison, biais

Vu le temps que j’ai passé à découdre et recoudre toutes mes bêtises (erreur de coupe, couture d’épingles à nourrice, élastique qui s’échappe, et j’en passe…) je vais la porter, je vous le dis ! (pour info, je ne mets jamais de jupe courte)

J’espère pouvoir vous montrer les versions de Julie, Camille, Valérie et Théa très vite.


Édit de 21h10, voici la version de Julie :

J’attends l’autorisation de Camille pour vous montrer la sienne. Valérie n’a pas fini de se battre avec la sienne et Théa a déclaré forfait.

21h35, voici celle de Camille :


Cette semaine, je mets enfin au propre le patron du doudou mange-soucis (toujours au dernier moment…), parce que samedi, grâce à Julie :

Bon après-midi !

(moi, je vais crâner en jupe à un concert)

Mange-soucis V4


On pourrait penser que ça va s’améliorer au fil des versions, on pourrait penser que la réalisation est de plus en plus rapide… Et bien non ! Pourtant, si elle avait ressemblé à ce que j’avais dans la tête, cette version aurait vraiment pu être chouette.

Vous connaissez l’album pop-up « La couleur des émotions » ? Il est magnifique.

Ça a été le point de départ de mon projet de rentrée dans ma classe de MS-GS. Du coup, je me suis dit : « trop bien ! Je vais coudre un monstre mange-émotions, avec un ventre hublot pour voir comment il se sent« . Si vous ne connaissez pas l’album, au début de l’histoire le monstre est barbouillé (multicolore), il apprend ensuite à trier ses émotions qui ont différentes couleurs : jaune pour la joie, bleu pour la tristesse, rouge pour la colère, noir pour la peur, vert pour la sérénité et rose pour l’amour. Avec un hublot, on peut voir la couleur des objets qu’on lui fait manger et déterminer son état émotionnel.

Avouez que l’idée n’était pas mauvaise ?

Mais j’ai enchaîné les erreurs et maladresses, du coup j’ai tout laissé en plan plusieurs semaines (oui, quand ça ne marche pas comme je voudrais, je boude procrastine). Cet après-midi, je me suis enfin décidée à l’achever (dans tous les sens du terme) et voilà le résultat :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Vous avez le droit de vous moquer. Allez-y ! 😝

J’espère que mes petits élèves seront indulgents.

Bonne soirée.

%d blogueurs aiment cette page :