Top Leaf


Défi « wax », je ne vous dirai pas la date butoir de départ : une fois de plus, je suis très en retard. Le patron est décalqué et découpé depuis fin avril, pour vous donner une idée…

Il s’agit du top Leaf, de Maison Fauve (anciennement « Dessine-moi un Patron »), réalisé dans un de mes tissus-trésors rapportés de Tanzanie.

Hier, jour de pluie, après-midi idéal pour coudre ! Une fois le tissu coupé, ça m’a semblé petit. Je me suis alors rendu compte que j’avais décalqué la taille 36. J’ai dû me croire mince, il y a 3 mois 🤔. OK, j’avoue : j’ai repris un peu de poids 😏. Du coup, c’est très (trop) ajusté.

Les explications sont claires, la réalisation facile. Par contre, le niveau de finitions ne m’a pas convaincue : quand on a testé une fois un patron Deer & Doe (la Datura, par exemple) ou Ivane S (la 1001 perles), on devient difficile. J’ai donc ajouté des surpiqûres partout. Et quand je dis partout, ça veut dire aussi à l’intérieur, pour rabattre les parties surfilées des parementures.

Autre légère modif : l’ajout de fentes sur les côtés. Là, je ne vous montrerai pas de gros plan parce que je ne suis pas satisfaite.

Hier en fin d’aprèm, ce top était presque fini : il manquait l’ourlet du bas et les boutonnières. Aujourd’hui, j’ai procrastiné une grande partie de la journée de peur de rater les boutonnières. J’avais oublié qu’à la machine à coudre, c’est un jeu d’enfant ; le plus délicat étant de les ouvrir. Et puis c’est tellement chouette une machine à coudre que ça coud même les boutons. Je crois que je n’avais jamais testé et j’adore !

Prochain défi, normalement, une robe portefeuille. Mais je ne sais pas quand je m’y mettrai : d’autres projets vont passer avant et surtout, on fait des travaux à la maison (enfin !).

Bonne soirée.

Maxijupe réversible V3 et tatouage


Ou le projet qui aurait dû rouler mais s’est transformé en projet boulet…

Je vous avais montré le premier prototype, puis le second, cette dernière version aurait dû être rapide et mieux aboutie. Il n’en est rien !

La copine pour qui je l’ai cousue m’a fourni les magnifiques tissus. Au moment du repassage, je me suis rendu compte qu’un des deux avait un accroc. Vu le métrage, ce n’était pas un problème, il suffisait de couper dans l’autre moitié du tissu. Croyez-le ou non, même en faisant attention, je me suis plantée. Premier problème, première solution : rafistoler et fermer la jupe dans l’autre sens pour que l’accroc soit caché.

Le tissu de la ceinture est un tissu de bonne qualité et extensible. Il m’a semblé intéressant de garder le côté extensible pour ajuster encore mieux qu’avec les pressions, je n’ai donc pas mis de triplure (contrairement à la V2). Deuxième erreur : les pressions métal (partie du dessous) sont sorties du tissu au premier déboutonnage… Il a donc fallu sortir les 16 pressions, découdre la surpiqûre du haut de la jupe, intercaler un tissu non extensible fixé avec du thermocollant. J’espère que ça tiendra, mais je n’en suis pas certaine…

Voilà. Si ça ne tient pas, il faudra refaire la ceinture avec un tissu non extensible.

Et comme cette cousette est une partie d’un troc, il faut que je vous dévoile l’autre partie du troc. Marianne a fait tout le travail préparatoire pour mon tatouage (oui, pour mes 40 ans, je me suis offert un tatouage 😊). Elle a pris le temps d’écouter mes envies et a réussi à comprendre et dessiner exactement ce que je voulais. Merci beaucoup ! Je suis allée voir le tatoueur avec ses 2 propositions de dessins qu’il a modifié (un peu trop au départ, d’ailleurs !). Et voici le résultat (beaucoup moins délicat et détaillé que les dessins de Marianne) :

Arbre magique, arbre de vie, arbre à palabres, arbre pharmacien, arbre à l’envers… Le baobab est aussi l’arbre au pied duquel on résout les conflits. Et c’est aussi un merveilleux souvenir de notre voyage en Tanzanie.
Pour en savoir davantage : un article intéressant.

Bonne journée !

Maxi jupe réversible V2


Après un premier test, voici la deuxième version. Un tout petit peu moins longue (3 cm de moins), des pressions métalliques, des « coins » arrondis.

Les 2 faces de la ceinture sont en lin, les 2 faces de la jupe en tissus africains ramenés de Tanzanie. Les couleurs ne ressortent pas correctement, vivement que le soleil revienne !

Comme je n’ai pas trouvé de pressions métalliques « jolies » des 2 côtés, j’ai pris une partie entre les 2 faces de la ceinture qui a été triplée, pour plus de solidité.

Bonne soirée.

Écharpe snood


Par hasard (merci FB), je suis tombée sur une publication qui montrait une écharpe tricotée transformable en snood grâce à une fermeture zippée. L’idée m’a plu, alors pourquoi ne pas la transférer en couture ? Et puis j’avais envie de m’amuser un peu…

Une écharpe à porter de 3 façons :

  • classique, un tour de cou, ouverte

  • classique, un tour de cou, fermée

  • snood, 2 tours de cou, fermée

Extérieur : jean de récup’ (oui, encore !), wax offerts par une amie vivant en Tanzanie
+ passepoils divers et fermeture à glissière rouge
Intérieur : flanelle

 

Quelques détails : des colombins de tissu, des plis, des fronces, des plis ondulés.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voilà, elle est un tout petit peu trop courte : la mettre en snood demande de s’appliquer à faire les tours. Il y a quelques défauts mais… je suis quand même contente du résultat. Et surtout, je me suis beaucoup amusée à la coudre !

Housses en wax


Des amis vivant en Tanzanie nous ont offert de superbes tissus en wax. On en avait mis 2 petites touches dans notre escalier et voilà que nos housses de coussins de canapés sont rhabillées :

J’ai choisi de les coudre toutes les deux identiques : une face bleue, une face verte. Cela permet de varier selon l’envie du moment.

Je disais à mes copines qui se mettent à la couture que ce genre de projet est super pour démystifier la pose du passepoil et des fermetures à glissière. Ces techniques qui peuvent faire un peu peur quand on débute sont en réalité tout à fait abordables et le résultat est valorisant.

Bonne journée !

%d blogueurs aiment cette page :