2017


Oups ! Mieux vaut super tard que jamais… et puis, on est encore en janvier 😉

Alors juste un petit message pour vous souhaiter une belle année 2017, au moins pour les 11 mois qui restent.

J’en profite pour vous montrer les 3 snoods cousu très rapidement il y a 10 ou 15 jours pour mes 3 loustics.

2017-01-18-18-17-55
2017-01-18-18-19-46

Photos prises à l’arrache avec mon téléphone, avec une bande de loulous super excités.
Même patron que celui montré mais en taille enfant.
3 choix de tissus pour 3 rendus bien différents : minky pour les 2 faces, minky + wax fin, minky + coton épais légèrement extensible. Il me faut rajouter des surpiqûres à celui en minky + wax : il tourne…

Bonne fin de journée et… meilleurs vœux !

Edit de 21h15 : j’ai oublié de vous monter à quel point j’ai été gâtée.

2017-01-22-15-39-49
Et oui, une superbe ensemble rien que pour moi ! C’est beau, ça tient chaud à la tête, aux mains mais aussi au cœur… Et en plus, ça sentait super bon la lessive. Merci beaucoup Véronique !

Enregistrer

Amazon Killer


Bonjour,

Celles (et ceux ?) qui suivent ce blog depuis un moment savent que je suis « partenaire » Amazon. Ce qui signifie que si vous achetez sur Amazon en passant sur un lien depuis ce blog, une petite commission m’est reversée sous forme de bon d’achat sur le site (enfin, au bout d’un certain montant). C’est expliqué ici.

Je ne suis pas fière de ce fonctionnement : dans l’absolu, j’aimerais avoir une petite librairie à côté de chez moi pour faire mes achats localement. Mais dans la vraie vie la librairie la plus proche est à un peu plus de 20 km et du coup, ça demande un peu d’organisation d’acheter un livre en librairie (penser à passer commande assez tôt, libérer un créneau pour aller le chercher, prendre la voiture…).

Aujourd’hui, je viens de découvrir un article très intéressant qui m’a permis de découvrir Amazon Killer. C’est un petit logiciel qui s’installe en moins d’une minute et permet de profiter du moteur de recherche d’Amazon puis d’acheter dans une librairie locale : après avoir trouvé l’ouvrage, il suffit de cliquer sur un lien pour localiser une librairie le proposant au lieu d’ajouter au panier.

Capture du 2016-01-30 10-29-58

Personnellement, je trouve ça génial ! Même si pour les livres que j’ai cherché, il me faut faire 25 voire 80 km… Je me dis que pour celles qui habitent ou travaillent près d’une agglomération, ça peut être une super alternative.

Bonne journée et bon week-end !

Le retour !


Plusieurs mois sans venir poster… Vous êtes toujours là ?

Pour commencer, je vous présente le nouveau logo de La Filouterie, réalisé par Marevann :

Marevann-Logo rond avec signature decoupe

Il est beau, hein ? !!!! Celles qui suivent ma page FB l’ont déjà vu, ainsi que la bannière assortie. Il faut que j’en bidouille une au bon format pour ici.
Un énorme merci à Marevann dont vous pouvez admirer les jolies créations, en particulier les illustrations, sur sa page FB Once Upon A Time Marevann ou en allant directement dans sa boutique (ou encore su son blog d’instit mais c’est tout autre chose que vous y trouverez).

 

Voici la dernière cousettes achevée : un Wilson (patron Laëtibricole à acheter ici, pour allier jolie cousette et bonne action) commencé au mois de mai et laissé en plan dès que je me suis rendu compte que j’avais cousu les tâches des yeux à l’envers, ce qui lui donne un air complètement benêt…
Mais, le bébé à qui il était destiné étant né au mois de décembre dernier, et devant voir son Papa le week-end dernier, je l’ai vite achevé et offert quand même. Il a plu malgré mes ratages parce que le Papa d’Arthur a été sensible au côté fait main et donc unique. Ça m’a fait chaud au cœur !

Wilson Arthur

Non, ce n’est pas un effet d’optique : les taches des yeux ne sont pas à la même hauteur, en plus d’être inversées… Et comme j’avais oublié de tripler les oreilles, elles étaient flagada et j’ai dû rajouter un point pour qu’elles tiennent en l’air. Vous devriez en voir une autre version parce que Nahel, mon cadet en a réclamé un. Il va juste falloir être patient : plein plein plein d’autre choses à coudre avant !

Bonne soirée et à bientôt.

La Filouterie est dans la place


Ça y est, depuis hier soir, le changement est effectif : L’Ivre de Fil s’est transformé en La Filouterie !

Changement de nom
Qu’est-ce que ça change ? C’est comme un déménagement : on retrouve tout ! Là, c’est comme si on avait déplacé ma maison entière, sans rien changer à l’intérieur (figurez-vous que dans le Tarn, c’est possible : j’en vois passer devant ma porte, de temps en temps ; elles sont même fabriquées à coté de l’école où je travaille).
Bref, je reprends : le contenu est le même, seuls le nom et l’adresse ont changé. Et oui, avant c’était https://livredefil.wordpress.com, c’est devenu http://lafilouterie.com. Mais comment êtes-vous arrivées là, alors ? Et bien c’est la magie du mappage et y’a pas à dire, WordPress est bien plus efficace que la Poste pour faire suivre à la nouvelle adresse !   😉  Donc vous n’avez rien besoin de changer pour arriver ici mêmesi la nouvelle adresse est plus courte que la précédente (j’dis ça, j’dis rien, hein !).

La nom de la page FB devrait lui aussi bientôt être modifié. Il paraît qu’ils font ça en quelques jours.
Edit de 20h15 : c’est effectif aussi.

Merci à celles qui sont venues donner leur avis sur l’article précédent ou la page FB. Je crois que la décision était prise, j’avais juste besoin d’être confortée avant de sauter le pas. Un jour, j’aurai confiance en moi… ou pas.

Plus tard viendra un vrai ravalement de façade, là j’ai bidouillé à la va-vite. Je n’ai pas les compétences pour faire rapidement une nouvelle bannière et un nouvel avatar et pas assez de temps à y consacrer maintenant. Mais ça viendra… un jour.

Bon après-midi !

Changement de nom


point-interrogation-Fotolia_32688556_Subscription_XXL-300x225Image provenant de ce site

Ça fait un moment que ça me turlupine, je l’ai évoqué il y a peu sur la page FB, j’ai envie de changer le nom du blog.

« L’Ivre de Fil », c’était un jeu de mots par rapport aux livres dont je parlais au tout début du blog. C’était d’ailleurs la raison première de l’ouverture de ce blog, présenter des fiches de lectures sur des livres de loisirs créatifs autour du fil en général (parce que les techniques utilisant un fil, quel qu’il soit, sont très nombreuses). Sauf que je ne présente plus de fiche de livre…
Et puis bizarrement « ivre de fil » sans la référence aux livres, ça me semble pompeux : on pourrait s’attendre à voir énormément de réalisations, dans des techniques diverses et variées (crochet, couture, nœuds, broderie, point de croix, wire, tricot, cro-tat, etc.) et dans les faits, il n’y a pas grand chose…

J’ai envie de reprendre le nom que j’avais donné à ma boutiquette Dawanda, que je n’ai jamais vraiment alimentée. Pourquoi « La Filouterie » ?

  • parce qu’un magasin où l’on vend des bijoux est une bijouterie, que dans une biscuiterie on fabrique des biscuits. Donc une filouterie pourrait être à la fois une fabrique d’objets avec du fil mais aussi d’objets pour p’tits filous, vous me suivez ? (comment ça c’est tiré par les cheveux ?).
  • parce que ça me fait penser à mes p’tits filous (l’avatar de la p’tite boutik était d’ailleurs une photo de Sandro petit)
  • AvatarLaFilouterieparce que même si la « vraie » définition de filouterie n’est pas glorieuse, ce mot me plaît. J’aime sa sonorité et pour moi, il renvoie à la fois à fil, à coquinerie, à mes loulous…

C’est curieux ce besoin de me justifier et de demander votre avis. Quoi que non, c’est juste la preuve qu’ici, c’est aussi un peu chez vous 😉
Alors voilà, j’attends l’avis de chacun(e) d’entre vous !

N’hésitez pas à mettre vos remarques en commentaire, ça m’aidera à arrêter mon choix.

Bonne journée et bon week-end (ici, il pleut, il pleut, il pleut…).

Juste en passant…


Voilà un moment déjà que je me dis qu’il faudrait que je vienne donner des nouvelles… Disons que l’accident d’Ysaé a remis certaines choses à leur place et que la blogo occupe maintenant beaucoup moins de place.

Je voulais écrire un long article pour sensibiliser aux accidents domestiques, mais je ne m’en sens pas le courage. Si je résume, ça donne à peu près ça : le 4 mai, un p’tit bout plein de vie qui a envie d’explorer le monde, un mug de café, 4 adultes, quelques secondes d’inattention… –> l’accident bête et méchant, la brûlure, la douleur de mon tout petit (13 mois et demi, c’est pas grand), ses larmes, ses cris, sa peau collée aux vêtements, la peur de ses « grands » frères… des pompiers, un hélico, les gendarmes des secours de haute-montagne (parce qu’on était chez des amis, dans une maison isolée), un médecin. Les soins, la piqûre et enfin l’arrêt de la douleur, Ysaé s’endort dans les bras de son Papa qui nous accompagne jusqu’à l’hélicoptère qui nous conduira jusqu’à l’hôpital des enfants.

Voilà pour le début du cauchemar. Ont suivi un mois d’hospitalisation (à 80 km de chez nous), des centilitres de médicaments, 10 anesthésies générales, différentes attelles, des perfusions (au bras, au pied ou sur la tête, qu’il a à chaque fois fini par enlever…), une sonde naso-gastrique, une greffe de peau. Heureusement, comme on me l’avait dit dès notre arrivée à l’hôpital, Ysaé n’a plus souffert. J’entends encore l’infirmière qui nous a accueilli et l’a à nouveau soigné  lui expliquer que c’est la dernière fois qu’il a mal. Elle ne lui a pas menti, la prise en charge de la douleur a été très efficace. Tellement que notre Mini a toujours gardé le sourire, un « vrai petit rayon de soleil », comme on nous disait dans le service. Il faut dire qu’il y avait des enfants plus mal en point que lui…

Sortie de l’hôpital le 4 juin, ouf ! Il était temps ! Cela devenait très long et difficile. Ses frères n’en pouvaient plus : ne voir leur petit frère qu’à travers une double vitre et un store, ce n’est pas très agréable (ils avaient quand même développé des moyens de communication par gestes et grimaces). Ne jamais avoir Papa et Maman ensemble à la maison, c’est dur. Mais ça y est, la tribu est enfin au complet.
Encore des soins à faire 3 fois par semaine, à l’hôpital, sous MEOPA, un gaz analgésiant. La greffe a eu du mal à prendre (avec une attelle qui s’est baladée dessus les 2 jours suivant l’intervention, ce n’est pas très étonnant, c’est ça d’être opéré un vendredi après-midi…), la cicatrisation a stoppé plusieurs fois. Fin juin, on a pu commencer les soins à domicile, moins contraignants.

Puis le 2 juillet, l’infirmière de l’hôpital nous a dit toute souriante en ouvrant son pansement : « il est guéri ! ». Guéri, ça ne voulait pas dire que tout était fini… Il a fallu prendre les mesures pour un vêtement compressif, à porter 24h/24, par cette chaleur. Depuis le 16, Ysaé porte à nouveau une attelle la nuit. Comme le vêtement compressif est fait sur mesure, il a fallu le tester avant de valider pour en recevoir de rechange. En attendant, il faut le laver tous les jours et attendre que ça sèche (et malgré le temps qu’il fait, ça prend plus de 2 heures). Et notre petit cascadeur a « réussi » à s’abîmer la greffe à 3 reprises, pendant ce temps de sèchage, justement. La zone est très fragile et s’écorche au moindre frottement… Rien de grave, heureusement mais de nouveaux gros moments de stress. La semaine dernière, il a commencé les massages chez le kiné, on y va 2 ou 3 fois par semaine. C’est en bonne voie. Prochaine prise de mesures pour le vêtement compressif suivant fin septembre (ben oui, ça grandit vite à cet âge-là), RDV avec la chirurgien qui a fait la greffe début novembre.

Voilà, vous savez maintenant ce qui m’a fait décrocher d’ici. Il y aura beaucoup moins d’articles. Les fiches de livres me prenaient beaucoup de temps, j’avais d’ailleurs levé le pied de ce côté il y a déjà un bon bout de temps. Il faut que je vous montre mes rares cousettes des derniers mois : les pochettes à serviettes de cantine de mes loulous, leurs « cache-œils » (=masque de nuit), un doudou pour un p’tit bout, une porte-monnaie mavadesque…

Merci à celles qui ont envoyé des messages de soutien et même des petits cadeaux, j’ai été très touchée et réconfortée par ces gestes. La blogo n’est pas que chronophage, elle permet aussi de belles rencontres virtuelles avec des vraies personnes au cœur pas virtuel du tout ❤

Finalement, je n’ai pas su faire court, même en vous passant les détails… Et tout ça pour un fichu café ! Moi qui n’en bois plus depuis ma première grossesse, ce n’est pas demain la veille que je vais recommencer à l’apprécier. Bref, surtout, n’hésitez pas à en parler autour de vous, quitte à passer pour la rabat-joie de service : un accident est si vite arrivé, et les conséquences sont parfois lourdes.

Sur ce, je vous souhaite quand même une très bonne soirée 😉

Absence et Sakaplot’


Bonsoir,

Un passage très rapide : un de mes enfants est hospitalisé depuis le début du mois. Je ne trouvais déjà que peu de temps à consacrer au blog, autant dire que là, il est en pause au moins pour la durée de l’hospitalisation de mon tout-petit…

J’ai reçu MON sakaplot’ fait par Greenye la semaine dernière, une pure merveille (et il est encore plus beau en vrai) !!! Pour le voir, en attendant que je prenne moi aussi quelques photos, c’est par . Merci Greenye : ça a réchauffé mon cœur de Maman rudement mis à l’épreuve.

Bonne soirée.

%d blogueurs aiment cette page :