Petites réalisations de cet été


Cet été n’a pas été très productif : activation de mes mains au mois de juillet puis grosse baisse de forme en août, donc plus rien ou presque (même pas le post récapitulatif prévu…). Mais mieux vaut tard que jamais, voici mes petites réalisations de l’été.

Je vous avais montré les pistÔbisous :

Mais il y a aussi eu Saturnin :

Mochasss :

Un porte-chéquier pour ceux qui ont le talon sur le côté :

Un hochet (manque la broderie de l’œil de la mouche, sur la photo) qui était accompagné d’une petite matriochka (modèle issu du même livre) pour la grande sœur du nouveau-né (oublié de la photographier…) :

Un déguisement de champignon (patron très largement inspiré de ce livre, repris dans le MCI spécial 20 ans, modifié pour obtenir une taille adulte) :
Et je me rends compte que je n’ai toujours pas de photo de ma « cape » de Chaperon Rouge…

Une « casquette de travail » (patron issu d’un livre japonais) :

Un sac offert à une ancienne collègue de travail :

Deux trousses (la première vient d’un kit Laëtibricole, chez Motif Personnel, patron maison pour la seconde) :

Et pour terminer, ma participation au concours Abracadafil :

Si cette écharpe vous plaît, vous pouvez commander les explications seules ou le kit directement chez Bouticafil.

La forme semble enfin vouloir revenir, et avec Elle, l’envie de bidouiller. J’espère avoir quelques (jolies) nouvelles créations à vous montrer d’ici peu.

Mochasss, le serpent


Copie de l’article posté chez les Folles de Récup ce matin

« Mieux vaut tard que jamais« . Enfin, il paraît ! Parce que quand vous allez voir ce que j’ose venir vous montrer, vous risquez de regretter amèrement que je n’aie pas choisi l’option JAMAIS…

Comme dit dans le titre, Mochasss est un serpent. Mochasss mesure 3 mètres. Mochasss est fait en vieilles chaussettes pourrites. Mochasss est rembourré en vielles chaussettes pourrites (aussi ! les bouts coupés) et en vieux T-shirts nazes (4, exactement). Et… Mochasss est MOCHE !

Mon homme a bien proposé de le teindre (c’est pour vous dire) mais Mochasss –s’il n’est pas accaparé par les petites mains de la maison– est destiné à être un boudin de portail du garage, donc à vrai dire, je m’en fiche un peu qu’il soit laid.
Si j’avais voulu qu’il soit joli, j’aurais utilisé de jolies vielles chaussettes et pas les pires de Monsieur (parce que non, je ne mets pas de chaussettes de sport… parce que je ne fais PAS de sport). Cela va de soi, non ?

Vous voulez voir Mochasss ?
Le voici :

Bon jour férié !

Un mini matriochka pour les Folles de récup’


Chez les Folles de récup’, en ce moment, c’est défi plastique. J’ai longuement hésité à crocheter un petit sac en sacs plastiques à la manière des Filles du Facteur (mais quand j’ai vu ça, je ne me suis pas du tout sentie à la hauteur), une crécelle en bouchons ou une palette ou autre façon Tony Cragg… Et puis la semaine dernière, dans un article de Fées Maison, j’ai découvert un lien vers Matryochka Attack chez Crafty Beats (où il y a d’ailleurs pas mal de choses sympas).                          

[ petit record perso : je viens de mettre 12 liens en moins de 4 lignes :o) ]

Et voilà finalement ce que j’ai fait :


Alors non, je ne suis vraiment pas fière du résultat mais comme je manque cruellement de temps en ce moment, je ne suis pas sûre de faire mieux avant la fin du défi. Le visage est mal dessiné et le masking-tape est collé à l’arrache…

Qu’est-ce qu’il y a dedans, à votre avis ? Ce ne sont ni des trombones, ni des épingles.

Allez donc voir les autres participations, chez Les Folles de Récup’ : y en a qui assurent grave !

Défi cravaté et S.C. n°75


Ici, je vous parlais des mésaventures arrivées aux cravates achetées pour le premier défi lancé par Nine qui a créé les Folles de récup’… Et bien voici ce qu’elles sont devenues !

Bon, j’avais presque fini la mosaïque du sac cravaté ou cravateux (si vous préférez) sauf que… mon ordi a planté ! J’ai même cru que je n’arrivais pas à le redémarrer… Et non, je n’avais pas enregistré de brouillon. Grrrrrrrrrrrrrrrr !
Donc, je vous mets les photos vite fait et j’arrangerai tout ça un autre jour parce que là, je suis un peu verte. Mais comme je suis têtue, je publierai quand même cet article ce soir, na !

Voici donc « la bête » :

Demain soir, je reviens donner plus de détails, c’est promis. Et il faudra que je le poste aussi sur les Folles de récup’, hein Nine ?!!!

Si vous voulez revoir le lot de cravates du départ, c’est par .


Et voici ma première participation aux « Serial Crocheteuses ». Le thème de cette semaine est « Le lapin ». Comme Isabelle m’en a donné l’autorisation, je participe avec un modèle crocheté il y a plus d’un an…

« Il était une fois un petit lapin que tout le monde appelait Petit Lapin Rouge.
Il n’en avait pas toujours été ainsi. Petit Lapin Rouge était né blanc, comme bien d’autres petits lapins.
Mais un jour, en lapin-siting chez sa grand-mère, il était tombé dans un pot de peinture et en était ressorti rouge des pattes aux oreilles…
… et jusqu’au bout de la queue. »

Le modèle est issu de ce livre.

Bonne soirée !

Des cravates pour Nine


 

Vous avez peut-être entendu parler du premier challenge de Nine « La récup’ dans tous ses états » ?

Pour ce premier défi, elle a choisi les CRAVATES ! Bien sûr, quand j’ai vu ce que d’autres faisaient avec, j’ai été tentée… Sauf que personne de mon entourage ne porte cet accessoire. J’en ai donc trouvé d’occasion sur un célèbre site d’enchères. Vous voulez voir à quoi elles ressemblaient quand elles sont arrivées chez moi ce matin ? Les voici (photo du vendeur, vous comprendrez pourquoi après) :

Quand j’ai ouvert le carton, une odeur âcre de renfermé et de fristouille m’a titillé le nez. Alors ni une ni deux, je les ai envoyées prendre un bon bain… dans la machine à laver que j’allais justement mettre en marche (ben oui, elles seraient arrivées 10 minutes plus tard, la machine aurait déjà été en route et je les aurais lavées à la main mais là…). Je suis un vrai boulet, on m’appelait sans doute Gaston dans une autre vie.
Et bien pour celles qui ne le savent pas, c’est une énorme erreur : 16 cravates dans une machine à laver, ça se met en boule, ça fait des nœuds et ça se déforme ! Pour l’instant, seulement 4 ont retrouvé une forme à peu près normale. Et je ne suis pas du tout certaine d’arriver à toutes les récupérer…

Si vous avez des cravates dont vous ne savez pas quoi faire, je peux vous débarrasser ! Je suis preneuse à 200%.         😉

Et j’allais oublier, vous pouvez encore jouer au petit jeu proposé par Nine jusqu’à ce soir minuit.

%d blogueurs aiment cette page :