Juste en passant…


Voilà un moment déjà que je me dis qu’il faudrait que je vienne donner des nouvelles… Disons que l’accident d’Ysaé a remis certaines choses à leur place et que la blogo occupe maintenant beaucoup moins de place.

Je voulais écrire un long article pour sensibiliser aux accidents domestiques, mais je ne m’en sens pas le courage. Si je résume, ça donne à peu près ça : le 4 mai, un p’tit bout plein de vie qui a envie d’explorer le monde, un mug de café, 4 adultes, quelques secondes d’inattention… –> l’accident bête et méchant, la brûlure, la douleur de mon tout petit (13 mois et demi, c’est pas grand), ses larmes, ses cris, sa peau collée aux vêtements, la peur de ses « grands » frères… des pompiers, un hélico, les gendarmes des secours de haute-montagne (parce qu’on était chez des amis, dans une maison isolée), un médecin. Les soins, la piqûre et enfin l’arrêt de la douleur, Ysaé s’endort dans les bras de son Papa qui nous accompagne jusqu’à l’hélicoptère qui nous conduira jusqu’à l’hôpital des enfants.

Voilà pour le début du cauchemar. Ont suivi un mois d’hospitalisation (à 80 km de chez nous), des centilitres de médicaments, 10 anesthésies générales, différentes attelles, des perfusions (au bras, au pied ou sur la tête, qu’il a à chaque fois fini par enlever…), une sonde naso-gastrique, une greffe de peau. Heureusement, comme on me l’avait dit dès notre arrivée à l’hôpital, Ysaé n’a plus souffert. J’entends encore l’infirmière qui nous a accueilli et l’a à nouveau soigné  lui expliquer que c’est la dernière fois qu’il a mal. Elle ne lui a pas menti, la prise en charge de la douleur a été très efficace. Tellement que notre Mini a toujours gardé le sourire, un « vrai petit rayon de soleil », comme on nous disait dans le service. Il faut dire qu’il y avait des enfants plus mal en point que lui…

Sortie de l’hôpital le 4 juin, ouf ! Il était temps ! Cela devenait très long et difficile. Ses frères n’en pouvaient plus : ne voir leur petit frère qu’à travers une double vitre et un store, ce n’est pas très agréable (ils avaient quand même développé des moyens de communication par gestes et grimaces). Ne jamais avoir Papa et Maman ensemble à la maison, c’est dur. Mais ça y est, la tribu est enfin au complet.
Encore des soins à faire 3 fois par semaine, à l’hôpital, sous MEOPA, un gaz analgésiant. La greffe a eu du mal à prendre (avec une attelle qui s’est baladée dessus les 2 jours suivant l’intervention, ce n’est pas très étonnant, c’est ça d’être opéré un vendredi après-midi…), la cicatrisation a stoppé plusieurs fois. Fin juin, on a pu commencer les soins à domicile, moins contraignants.

Puis le 2 juillet, l’infirmière de l’hôpital nous a dit toute souriante en ouvrant son pansement : « il est guéri ! ». Guéri, ça ne voulait pas dire que tout était fini… Il a fallu prendre les mesures pour un vêtement compressif, à porter 24h/24, par cette chaleur. Depuis le 16, Ysaé porte à nouveau une attelle la nuit. Comme le vêtement compressif est fait sur mesure, il a fallu le tester avant de valider pour en recevoir de rechange. En attendant, il faut le laver tous les jours et attendre que ça sèche (et malgré le temps qu’il fait, ça prend plus de 2 heures). Et notre petit cascadeur a « réussi » à s’abîmer la greffe à 3 reprises, pendant ce temps de sèchage, justement. La zone est très fragile et s’écorche au moindre frottement… Rien de grave, heureusement mais de nouveaux gros moments de stress. La semaine dernière, il a commencé les massages chez le kiné, on y va 2 ou 3 fois par semaine. C’est en bonne voie. Prochaine prise de mesures pour le vêtement compressif suivant fin septembre (ben oui, ça grandit vite à cet âge-là), RDV avec la chirurgien qui a fait la greffe début novembre.

Voilà, vous savez maintenant ce qui m’a fait décrocher d’ici. Il y aura beaucoup moins d’articles. Les fiches de livres me prenaient beaucoup de temps, j’avais d’ailleurs levé le pied de ce côté il y a déjà un bon bout de temps. Il faut que je vous montre mes rares cousettes des derniers mois : les pochettes à serviettes de cantine de mes loulous, leurs « cache-œils » (=masque de nuit), un doudou pour un p’tit bout, une porte-monnaie mavadesque…

Merci à celles qui ont envoyé des messages de soutien et même des petits cadeaux, j’ai été très touchée et réconfortée par ces gestes. La blogo n’est pas que chronophage, elle permet aussi de belles rencontres virtuelles avec des vraies personnes au cœur pas virtuel du tout ❤

Finalement, je n’ai pas su faire court, même en vous passant les détails… Et tout ça pour un fichu café ! Moi qui n’en bois plus depuis ma première grossesse, ce n’est pas demain la veille que je vais recommencer à l’apprécier. Bref, surtout, n’hésitez pas à en parler autour de vous, quitte à passer pour la rabat-joie de service : un accident est si vite arrivé, et les conséquences sont parfois lourdes.

Sur ce, je vous souhaite quand même une très bonne soirée 😉

Publicités

29 Responses to Juste en passant…

  1. Mavada says:

    quel parcours… j’imagine que ça a du être très difficile … Ysaé est un petit garçon extraordinaire et très courageux !!
    Tout mon soutien pour la dernière ligne droite et toute mon affection !!

    J'aime

  2. Marie says:

    Mon Dieu ! Quel calvaire vous avez tous endurés !
    Les accidents, j’y pense tout le temps quand j’ai mes petits-fils à la maison. Depuis la mi-juillet, nous avons pour la première fois le tout petit seul chez nous ; une énorme joie, mais aussi l’angoisse permanente qu’il puisse arriver quelque chose…
    Que te dire, sinon que j’ai souvent pensé à toi, et que je te souhaite plein de courage pour la suite et, j’espère, bientôt la fin de cette terrible épreuve. Je te souhaite que ton petit bout continue de bien guérir, et qu’un jour, ce ne sera plus qu’un mauvais souvenir.
    Je t’embrasse très fort.

    J'aime

    • Mary says:

      Merci beaucoup Marie ! Je ne veux pas non plus faire psychoter tout le monde. Un accident est très vite arrivé, mais plein sont évités, heureusement ! Et tous les enfants ne se mettent pas en danger de la même façon.
      Profite bien de ces moment avec tes petits-enfants, ça passe si vite !
      Bonne soirée, bisettes.

      J'aime

  3. Betty says:

    Quelle terrible épreuve pour vos cœurs de parents mais aussi pour ce p’tit bout …
    Un accident est vite arrivé c’est vrai … je suis ce que l’on peut appeler une maman poule n’ayons pas peur des mots … et j’ai trop tendance à être rapidement sur le qui-vive avec mes loulous …

    Pleins de courage pour la suite … mais avec cette chaleur ça n’aide pas ….

    J'aime

    • Mary says:

      Être « maman poule » ne suffit pas toujours à protéger nos p’tits bouts… Et puis on ne peut pas les mettre dans un écrin de coton.
      Ysaé est plein de ressources, il nous épate tous les jours.

      J'aime

  4. powings says:

    Ysaé est très courageux !!! Et toute la famille l’est également, prenez soin de vous .
    A bientot !!

    J'aime

  5. rosaphil says:

    OUF!!!C’est une graine de champion ce petit!
    Très heureuse de savoir que les plus gros soucis sont derrière vous,bon courage pour la suite.

    J'aime

  6. Greenye says:

    Quel courage ta grenouille ;-), un gros bisou à lui et à toi bien sûr.
    Biz

    J'aime

  7. Steph says:

    Quel courage ! Tu as raison de nous conter cet accident on ne se rends pas compte des conséquences d’une choses qui pourrait être banale …. Le plus dur est sûrement derrière vous mais bon courage pour le reste du parcours et l’avenir 😉

    J'aime

    • Mary says:

      Merci ! Nous les premiers, on a mis plusieurs jours à prendre la mesure de la gravité de la brûlure. Il faut dire que tout était fait pour nous rassurer : je pense que le personnel de l’hôpital a vite perçu que j’étais une maman anxieuse de nature…

      J'aime

  8. Bénédicte says:

    Tu es allée à l’essentiel et on ressent néanmoins toute ton émotion.
    Oui, ça bascule vite et cette rapidité est effrayante et le sera toujours.
    Bon courage pour la suite et gros bisous à Monsieur SOurire!

    J'aime

  9. MuMu says:

    je découvre aujourd’hui le pourquoi de ton absence…
    ça ne doit pas être une épreuve facile à vivre, et on doit beaucoup culpabiliser je pense…
    je souhaite un bon rétablissement à ton petit bonhomme…
    et c’est vrai que ça remet en place les priorités de la vie…
    profite bien de ta famille…
    a bientôt, de temps en temps, sur la blogo…
    bisous

    J'aime

  10. Nanie Coud says:

    Beaucoup beaucoup de courage et de soutient pour ce qui vous arrive et pour la suite !!!
    A bientôt peut être …

    J'aime

  11. Oh la la je vous souhaite beaucoup de courage…Et tu as raison d’en parler.. Les accidents domestiques, on n’en parle pas assez… Pleins de bisous à ton loulou si courageux!
    A très bientôt,

    J'aime

  12. vero says:

    en tant qu’infirmière je comprends la douleur de ton bout de chou, vos angoisses et les questions qu l’on se pose sur le devenir
    le plus important c’est qu’il soit sur la bonne pente, qu’il n’ait pas eu mal car la douleur est mémorisée par le cerveau (même chez les petits), et surtout pas de culpabilité de ta part , tu n’as rien fait pour provoquer ce qui est arrivé
    le plus douloureux est derrière vous tous,amicalement

    J'aime

  13. vero says:

    coucou marie ,c’est vraiment terrible pour ton petit bonhomme ,un simple café , un thé ,un chocolat chaud peut faire des ravages ,j’ai vu dans une émission « les maternelles » des témoignages de parents sur ces accidents …c’est,une terrible épreuve pour toutes la famille et surtout pour ton petit bout ,le plus difficile est passé maintenant ,ils est mieux ton loulou ,courage pour la suite et bravo pour ce témoignage ,je vais d’ailleurs faire un copier coller et l’envoyer à mes amis si tu veux bien ,à bientôt bizzz véro

    J'aime

    • Mary says:

      Pas de souci pour que tu partages cette expérience, bien au contraire : si ça pouvait éviter à d’autres de vivre le même cauchemar…

      J'aime

  14. Ping: A journée spéciale, cadeau spécial | La Filouterie

  15. Ping: Tag | La Filouterie

  16. Ping: Un joli projet abandonné | La Filouterie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :